L'évolution de la plateforme

Si je vous parle de jeux de plateforme vous allez penser à Sonic, Mario, Krach Bondiko avant tout. Mais ces jeux ne sont que le fruit d'une évolution trés long du genre de la plateforme.

JawBreaker (1980, Atari 2600)

Tout commença en 1980 . Le monde était alors en pleine furie Pac Man. Tout le monde faisait des clones de Pac Man. Aussi la société On-Line System décida de sortir un enième clone de Pac Man, JawBreaker. Ce le fut d'ailleurs sur la version Apple 2. Néanmoins la version Atari 2600 fut bien différente. Le jeu présentait une alternance de surface pour créer des couloirs comme dans Pac Man.  

 

Le jeu ne remporta certes pas de succès vue son archaisme mais peut etre considéré comme le premier jeu de plateforme.

Apple Panic (1981, Apple 2, Atari 8 bits, Pc, VIC-20)

Naturellement le genre évolua trés vite et donna naissance à Apple Panic. Le jeu fut dévelloper par Broderbund Software. La dite société dévellopera deux ans après Lode Runner. Apple Panic innove vraiment sur une chose. Maintenant on voit vraiment des marques du jeu de plateforme. Il est possible de monter des échelles pour aller d'une plateforme à une autre. Malgré tout, les plateformes sont tout le long de l'écran.

 

 

 Ce jeu restera que sur ordinateur et aucun portage sur console ne sera fait.

Naturellement la première grande révolution du genre sera fait par Nintendo.

 

Donkey Kong (1981, Arcade, Nes, Atari 2600, Colecovision, Atari 8 bits, Atari 7200, C64, ZX Spectrum, Intellivision, Amstrad CPC, PC, MSX, VIC-20, et autre)

Cette fois-ci le jeu intégre une trés trés grande nouveauté le saut. Il était alors impossible de sauter jusqu'alors ce qui limitait considérablement le gameplay et les décords. Maintenant il est enfin possible de sauter d'une plateforme à une autre. La révolution peut faire sourir maintenant mais c'est une révolution aussi importante que le passage à la 3D pour nous. Autre point important, les graphismes. Le jeu est d'une trés grande qualité graphique. Ce n'est pas pour rien que Coleco voudra à tout prix ce jeu d'ailleurs.

 

Le jeu se vendra à plusieurs millions d'exemplaires sur tous les supports confondus.

Pitfall! (1982, Atari 2600, Atari 5200, Atari 8 bits, Colecovision, C64, Intellivision, MSX)

Le jeu fut dévelloper à l'origine par Activision. La grosse nouveauté qu'apporte ce jeu c'est le défilement. Maintenant il ne sera plus question de monter ou de descendre mais d'avancer vers la gauche ou la droite. Le jeu apporte ainsi une autre petite évolution. Autre évolution notable, le temps. Maintenant le temps est compté pour terminer le niveau.

 

 

Mario Bros( 1983, Arcade, Amstrad CPC, Atari 2600, Atari 5200, Atari 7800, C64, Intellivision, Famicom/Nes, GBA)

Le jeu présente déja une grosse évolution c'est de pouvoir à jouer à un jeu de plateforme à deux en meme temps. Cela en fait donc un jeu dont le but est le fun. On voit sinon l'apparition d'un jeu des plus originaux. Il vous faudra tuer des ennemies pour récupérer des pièces. Le premier joueur qui récupère nombre données de pièces gagne la partie. Le concept est simple mais trés attrayant. Il faudra remarquer dans ce jeu l'importance du saut pour éviter de mourir et d'aller de plateforme en plateforme.

 

Super Mario Bros (1985,Famicom/Nes, Famicom Disk System, Virtual Console, Arcade)

Comme beaucoup de mondes vous le dira, il y avant la Famicom et après la Famicom, et cela est naturellement vrai pour le jeu de plateforme. Déja on y voit une évolution graphique évidente (vous me direz Famicom oblige). Il en est finit le temps des personnages en fil de fer, voila enfin un héros qui a l'air solide, Mario. Le décort est lui fortement amélioré et les enemies aussi. Après cette évolution graphique, le jeu est jouable avec deux joueurs différents, c'est une des permières sur un jeu de plateforme, vous pouvez soit utilisé Mario, soit Luigi. Le jeu marque une grande évolution au niveau du gameplay. En plus de sauter, maintenant il vous sera possible de courir, c'est le B-dash. Nintendo s'inspire en meme temps de Gradius sortie quelques mois plutot. En effet NIntendo rajoute un système de "powerup". Votre personnage pourra avoir 3 formes, la forme normal, ou vous serez tout petit, la forme grande, et la forme Super Mario ou vous pourrez envoyez des boules de feu. Chacun de ces power-up sont gagnés via des items. Maintenant le jeu se comporte comme un shoot'em up de l'époque. C'est à dire qu'il y a plusieurs niveaux, à la fin de tous les 4 niveaux vous devez battre un boss. Ce système sera ensuite pris par tous les autres jeux de plateforme. Nintendo ne nous offrirera pas un seul type de niveau, on aura le droit à des niveaux aquatiques, sur des champignons, dans des cavernes, dans des chateaux, etc...On voit aussi une évolution importante dans le jeu vidéo, le charisme des personnages. En effet Mario, c'est avant out un personnage charismatique, le gros méchant du jeu Bowser est pareille, un personnage charismatique. Au final on a donc un jeu de plateforme révolutionnaire, qui relança l'industrie du jeu vidéo mondiale. Il faut lui rajouter le record de jeux vendues dans le monde avec 40 millions de jeux vendus. C'est donc avec ce jeu que le jeu de plateforme rentre dans une nouvelle ère... . 

 

 

Castlevania (1986, Konami, Famicom Disk System, Nes, MSX, Amiga, MS-DOS, Arcade, Commodore 64, Virtual Console)

Le jeu de Konami sortie début Septembre sur Famicom Disk System et MSX a lui aussi apporté une brique aux jeux de plateforme, mais la quelle? Vous me direz après Super Mario Bros que pouvait-on améliorer?

Dans Super Mario Bros, vous tuez les ennemies en leur sautant deçus, ou en utilisant des boules de feu. Le concept est enfantin. Avec Castlevania on change de stratégies. Maintenant c'est fini le fait de tuer les ennemies en leur sautant deçus. Le héros (Simon Belmont) les détruira en utilisant un fouet. Le concept est originale, maintenant nous avons des armes à notre portée. En plus Konami rajoute des armes secondaires. Le changement peut parraitre pathétique mais quelques mois après, Taito sortira Renegate.

On voit aussi l'apparition d'une carte, la carte du chateau. A chaque fin de niveaux, la carte s'affiche et on voit notre chemin à poursuivre. Cela parait bizard à dire, mais il faut bien se rappeler que ce détail n'exitait guère avant.

Sinon rajoutons une chose à Castlevania, c'est son inspiration. Avant les jeux vidéos s'inspiraient de films dans le meilleur des cas. Avec castlevania cette inspiration vient de la literrature, et pas d'une literrature comme Harry Potter, non de la grande literrature. Pour ce jeu, Konami s'inspira naturellement du célèbre livre Dracula de Bran Stocker. C'est assez anegdotique pour etre préciser.

 

Legendary Wings ( 1986, Capcom, Arcade, Nes)

Ceux qui connaissent Legendary Wings de Capcom se demanderont pourquoi le mettre dans les jeux à plateforme? Et oui à l'origine ce jeu est shoot'em up. Mais ce n'est pas un shoot'em up habituel.

Après la folie qui suivit la sortie de Super Mario Bros, le jeu de plateforme devint à la mode et on le vit partout. Ainsi dans Zelda 1 sur Famicom, on remarquera des passages en plateforme. C'est aussi le cas dans Legendary Wings. On verra des passages mixte shoot'em up d'une part et plateforme d'autres part. En réalité le jeu a créée une nouvelle catégorie de jeux, un mixte plateforme/shoot'em up, il s'agit du shoot and jump. Trés vite, Konami y verra un moyen de faire de l'argent et sortira en 1987 Contra. Le jeu s'inspire de Legendary Wings et c'est phase de plateforme.... . 

 

Alex Kidd in Miracle World (1986, Sega, Master System, Virtual Console )

Si Alex Kidd peut etre citer c'est avant tout car il est le rival de Mario à l'époque. Il n'inove que trés peu en ce qui concerne le jeu de plateforme. On voit par exemple l'apparition de magasins ou l'on peut faire des achats pour avoir de meilleurs items ou gagner des vies. Ainsi les pièces de Mario ne sont plus là pour le score, mais pour gagner des objets. On voit aussi l'apparition d'une réserve pour les objets. Il est ainsi possible d'utilier des objets sur la carte avant un niveau, ce qui était impossible avant. Le héros se bat avec son bras, et devrat battre les boss avec un système de pierre, papier, ciseaux ( Janken).

Tout cela est originale, mais cela n'empéchera pas à Alex Kidd de ne pas percer aux USA et au Japon.

Il est à noter que la version Européenne sera intégré dans la console Master System 2, dans un system de disque dure ce qui est trés originale et appréciable.

 

Renegate (1986, Taito, Arcade, Famicom/Nes, Master System, C64, Amiga, Atari ST, Amstrad CPC, MS-DOS, Zx Spectrum)

Après Castlevania, le jeu de plateforme abandonnait le fouet, pour les poings. Et voila que le jeu de plateforme devient une zome de combat. Par la suite ce style de jeu sera nommé Beat 'em All... . Et oui d'une certaine façon il y a un lien entre Ryu et Mario... .

Megaman (1987, Capcom, Famicom/Nes, Megadrive, Virtual Console)

Megaman apportera aux jeux de plateforme une grande évolution dans la stratégie. Dans ce jeu on voit une évolution progressive de l'armement. On commence au début avec une arme banal. Après quoi une fois que l'on a battu un boss on obtient son pouvoir, ce qui nous donne une nouvelle arme. On voit aussi trés vite que chaque boss a sa faiblesse face à une certaines armes. De là apparait une véritable stratégie d'évolution dans les quelques niveaux que l'on doit traverser. 

Maintenant les jeux de plateforme apporte meme une stratégie. En près de 2 ans, on est déja bien loin d'un Super Mario Bros, et pourtant on ne dirait pas... .

 

Castlevania 2 ( 1987, Konami, Famicom/Nes, MS-DOS, Virtual Console) 

Voici de nouveaux un Castlevania vous me direz, quels particularité à celui-là? Et bien en un seul mot, la liberté! Le jeu se compose en un immense labyrinthe ou l'on peut aller d'une ville à une autre par ce système. On peut aussi tomber dans des donjons par ce meme système. Pour un jeu de cette époque, cela est presque extraordinaire. Avant les jeux étaient linéaires (certains dirons qu'ils le sont toujours tout autant). Avec ce Castlevania 2, nous avons enfin un semblant de libertés. Il faut aussi préciser que Konami voulout frapper fort en rajoutant une dimension temporelle à son soft. Maintenant le jour et la nuit s'alterne, et cela peut réserver des surprises dans certains endroits.... . 

 

 

Super Mario Bros 2 (Yume Kōjō: Doki Doki Panikku) (1987, Nintendo, Famicom/Nes, Wii)

Ce jeu n'apporte certe pas de grandes évolutions. En plus c'est probablement un des plus grandes arnaques du jeu vidéo, puisque que Super Mario Bros 2 est le portage de Yume Kōjō: Doki Doki Panikku aux USA, sous une forme Super Mario Bros. Malgré tout, ce jeu innove. Il apporte certaines capacités spéciales aux personnages. Ainsi Mario ne pourra pas voler bien loin et longtemps, contrairement à la princesse Peach. Cela peut faire sourir, mais c'est une évolution que la spécialisation du personnage. Je rapellerais que Final Fight (un des hits du Beat'em all) n'avait pas de spécialisation des personnages. D'ailleurs meme aujourd'hui, il est relativement rare de voir dans un jeu de plateforme des spécialisation des personnages... .

 

 

Super Mario Bros 3 ( 1988, Nintendo, Famicom/Nes, Wii)

Après tant d'évolutions que pouvait-on changer?

Et bien prenons par exemple un Super Mario World, si on le compart au jeu de cette époque, il manque cruellement la carte ou notre personnage va se dépacer. Heureusement Nintendo va etre là (de nouveau) pour remédier à ce problème.

Le jeu qui marqua ce changement radicale fut Super Mario Bros 3. En plus d'apportés des graphismes inégalés pour la Famicom à cet époque, le jeu apportait un système trés originale en ce qui concernait les niveaux. A chaque fin de niveau, on débouchait sur la carte du monde. A partir de là, on pouvait aller vers le niveau suivant. Ce qui était des plus originale c'était que l'on pouvait choisir (en cas d'intersection) d'aller vers tel ou tel niveau. Aussi par rapport à Alex Kidd, on voyait clairement le type de niveau que l'on aurait. Et autre grosse évolution, ce n'est pas 1 monde (comme dans Alex Kidd) qu'il fallait explorer, mais 8 niveaux! Dont le dernier niveau aura donné beaucoup de cheveux blancs, à de nombreuses personnes.En ce qui concerne les boss, nous voyons une trés grande diversité, ce qui fait du bien après Super Mario Bros et qu'un seul boss. On voit aussi une évolution dans le gameplay, puisque Mario peut cette fois-ci avoir différent pouvoirs, on compte 8 formes différentes de Mario. Le jeu rajoute en plus, le merveilleux Mario Bros en jeu bonus pour jouer avec ces amis. Bref on a au final un jeu énorme et excelent, le hit de la Nes, on a pas mieu en jeu de plateforme sur Nes... .

Aux USA, le jeu sera accompagné d'une trés belle campagne marketing, et au Japon sa sortie empéchera à Sega de s'implanter avec sa Megadrive.

 

 

 

 

 

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site