La Megadrive 1994

En 1994, la position de Sega devenait délicate. Et oui Nintendo avançait et écrasait la firme au hérisson avec des titres d’excellentes qualités et en quantité en plus. Pour 1993 on compte 269 jeux pour la Snes contre 124 jeux sur la Megadrive. Il n’y a pas à dire, Nintendo écrasait. Au niveau des ventes de consoles, la position de Sega était meilleure mais guère reluisante. En réalité l’avantage de Sega venait des 2 ans d’avance que la société avait sur Nintendo. Pour alourdir le tout, des sociétés commençaient à sortir de nouvelles consoles 32 bits avec par exemple la 3DO. Aussi Sony avait fait valoir ces droits en annonçant une console 32 bits aussi. Bref la situation devenait dangereuse pour la Megadrive, Sega se devait de réagir.

 

Lors du CES de Los Angeles, Sega présentait sa réponse, le 32X. Sega America (remarqué bien pas Sega Japan) annonçait une extension. Son nom de code ? Mars. Sega présente aussi d’autres projets, le projet Saturn, Jupiter, Neptune, que de planètes du système du solaire ! Sega prépare et présente donc son futur.

 

En Mars, Sega nous sort deux bons jeux. Il s’agit de Bare Knuckle 3, alias Street of Rage 3. Le beat’em all est dans le même style que ces prédécesseurs. Il y a peu d’évolutions mais le plaisir est là. En plus il s’agit du dernier Street of Rage. Un jeu excellent à essayer de toute urgence.

 

 

Autre très bon jeu de Sega, il s’agit de Virtual Racing. Le jeu vient du portage arcade du jeu de même nom.  

 

 

 

Le jeu est très joli et très fluide. Alors certes cela ne vaut pas la version arcade ou la future version 32X, mais nous sommes sur une simple Mégadrive. Le but de cette conversion de Sega était bien ciblé, il s’agissait de rivaliser avec le fameux Star Fox de Nintendo. Sur ce point cela sera un joli succès. Pour les joueurs c’étaient aussi une aubaine. Le jeu était certes un peu cher, mais on n’avait pas encore besoin du 32X.

 

Peu de jours après Konami sortait un nouveau Castlevania, Castlevania Bloodlines. Le jeu reprend les bases des autres Castlevania, avec un gameplay old-school.Coté graphisme le jeu est malheureusement inégale. On voit de trés joli graphisme dans le niveau de Versaille, mais on voit aussi des graphismes hideux avec le boss de Dracula, sans compter des bruitages assez horribles.

 

 

 

A la fin Mai, Sega sort Sonic 3 qui avait fait fureur lors du CES de Las Vegas. Le jeu est magnifique. Cette fois-ci les séparations entre les niveaux ne sont plus aussi brusques qu’avant, il y a une transition. En plus le jeu nous fait apparaitre un nouveau personnage trés charismatique, il s'agit du fameux Knuckle.

 

 

 

Pour le mois de Juin, Capcom nous réserve une petite surprise avec Super Street Fighter 2 the new challengers. Alors quoi de neuf au menu ? Et ben surtout l’arrivée de nouveau joueurs avant tout, sinon l’évolution est peut importante. Le jeu est malgré tout de très grande qualité (comme tous Street Fighter2).

 

 

 

 

Autre surprise de ce mois de Juin, la sortie du jeu Soleil. Il s’agit d’un excellent Zelda-like. Par contre contrairement au Zelda, le personnage avancera de zone en zone. Cela fait un petit coté originale au titre. Sinon les musiques sont magnifiques, ainsi que les graphismes.

Durant l’été, Sega présente son projet Saturn, une console Cd 32 bits. Aussi le projet Neptune et Jupiter sont abandonnés. Le projet Mars devient lui le Megadrive 32x ou le Sega 32x (pour les Américains). Durant cette même période Sega sortait Ecco2. Le jeu gardait le même type de gameplay, il était juste plus joli. Cela n’empêche que c’est un jeu très agréable.

Au début du mois de Septembre, Midway sortit Mortal Kombat 2.

 

 

Cette fois-ci Sega ne pu attaquer Nintendo, la version du jeu ayant du sang bien rouge. Les joueurs se précipitèrent sur la version Snes. Sega avait perdu sa guerre marketing, il ne restait plus qu’une chose, changé de consoles le plus rapidement possible. Sega ne pouvait plus rivaliser avec les hits de 1994 sur Snes dont le magnifique Final Fantasy 6.

 

Pour la fin du mois d’Octobre, Sega réserve une petite surprise, il s’agit de Sonic & Knucles. Les deux ennemies d’avant deviennent coéquipier. Le jeu n’innove pas vraiment, mais un Sonic c’est forcément un hits.En plus le jeu est magnifique avec des effets 3D. Il serait trés dommage de ne pas essayer ce trés bons jeux, qui est le dernier Sonic 2D sur Megadrive.

 

 

Au même moment, Sega America sortait la nouvelle extension de la Megadrive, le 32X.

 

Sega faisait fort. La machine possédait 2 microprocesseurs 32 bits de 23 Mhz ! En soit la machine avait la puissance d’une Saturn ! En plus le 32X pouvait afficher 20 000 polygones par secondes et possédait une palette de 32768 couleurs. Bref c’était un monstre. Il coutait le petit prix de 160$ à sa sortie. Il y avait 3 jeux disponibles à sa sortie, Doom, Star Wars Arcade (particulièrement impressionnant), et Virtual Racing Deluxe. Ce dernier jeu servait avant tout de titres lanceurs.

Virtual Racing annonçait à lui seul le futur du jeu vidéo, la 3D. La Megadrive avait connue une évolution fulgurante. A sa sortie le 2D était roi, à sa fin le 3D était devenue roi avec le 32X. Malheureusement le 32X montra des problèmes d'incompatibilité matériels. Il sortit le 32X pour la Megadrive 1 et la Megadrive 2! Si on se trompait lors de l'achat cela ne fonctionnait pas.

Il faudra attendre le 3 Décembre pour que le 32X sorte au Japon. Dans le pays du soleil levant, l’extension rencontra la Saturn. Il y avait donc le choix entre la console de nouvelles générations et une extension sur une console démodée. Par conséquent les joueurs choisirent la Saturn. Le 32X était déjà un échec au Japon. Aux USA, la situation n’était guère mieux aux USA. Les gens préféraient attendre la Saturn ou la Playstation, sans compter les fans de la Snes.

 

Pour la fin de l’année, Virgin sortit le Roi Lions. Le jeu possédait des graphismes et des animations merveilleuses. C’était les jeux parfait pour les enfants pour ce Noel 1994.

 

Pour les adolescents , on voit le merveilleux La légende de Thor plutôt. Il s’agit d’un Zelda-like de grandes qualités même s’il est trop répétitif.

 

 

On remarquera que durant l’année, peu de jeux sur Mega-Cd peuvent etre cité, cela montre à quel point le lecteur est un échec cuisant. A la fin de l’année, Sega voit le début de la fin de la Megadrive. Maintenant les gens se tournent vers les « next-gen » de l’époque. L’échec du 32X le montre bien, le futur est dans les 32 bits et plus les 16 bits. Après 1994, la Megadrive va commencer une rapide disparition, d’ici 3 ans, plus aucuns jeux ne sortiront sur la machine… .

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. Sega49 (site web) 11/06/2011

"Il sortit le 32X pour la Megadrive 1 et la Megadrive 2! Si on se trompait lors de l'achat cela ne fonctionnait pas."
Ah oui, c'est vrai,j'avais oublié ce détail.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site