La Neo Geo 1991

Suite aux succès de la Neo Geo dans les hôtels, SNK décida de commercialiser sa console, avec un nouveau design plus propre au marché des consoles. Le gros problème de la console résidait dans son hardware très puissant. Cette puissance avait un coup. SNK réussit à diminuer le prix de sa console de 435 € à 360 €. Malgré tout ce coup était préhorbitif pour le commun des mortelles. En plus le prix des cartouches de jeux étaient quelques peu élevé, près de 150 € !

Ainsi SNK décida de ne pas diriger sa console vers les joueurs de l'époque qui jouait sur Megadrive ou Snes. En effet personne n'aurait acheté dans ce cas la Neo Geo, et encore moins ces jeux. 

 

SNK préféra donc attaquer un marché de niche, c'est à dire un marché trop petit pour que les grosses entreprises qu'étaient Nintendo et Sega s'en intéressent. Ainsi en visant les hardcores gamers et gros joueurs d'arcades, la Neo Geo avait une chance de s’imposer. Aussi SNK décida de ne jamais se comparer à Nintendo et Sega, et pour cause c’est comme si l’on comparait une voiture de luxe à une voiture de Renault.  
La console sortit donc vraiment le 1èr Juillet au Japon sous un nouveau look.

Au même moment la console sort aux USA sous 2 packs différents. L’un le Golden Pack était vendu à 650$ avec deux manettes et un jeu. L’autre pack sortait pour le prix de 400 $ avec une manette et aucun jeu. Le jeu coutait 200 $ aux USA. Naturellement peu de personnes achetèrent la console, malgré de très bons jeux comme NAM-1975.

Au Japon, tous les jeux sortient l’année d’avant sortent le 1èr Juillet. Le choix de jeux est donc très important. En plus SNK proposent des jeux supplémentaires, totalement inédit. Il s’agit de King of Monster, Joy Joy Kid, Last Guardian, Raguy, et Ghost Pilot.

Ce dernier jeu est le jeu lanceur de la console au Japon. Il s’agit d’un très bon shoot’em up dont SNK en a le secret.

Last Guardian lui est la suite de ‘excellent Alpha Mission sortit en 1985. Le jeu respecte son ancêtre et le jeu est de très bonne qualité avec des musiques de très bonnes qualités.

Durant l’année la console commence à être vendue en France au prix de 5 000 Francs, les jeux coutant près de 1 000 Francs !

La console est très bien représenté dans le Beat’em all avec des titres comme Burning Fight et Eightamn.

La console accepte aussi des jeux très originaux, avec Crossed Sword. Il s’agit d’un jeu d’action ou vous contrôlez un  chevalier non pas à la façon d’un beat’em all comme Knight of the Round, non vous le contrôlez de face. Le résultat est des plus originale.

 

Malheureusement avec tous ces excellents jeux, la console a du mal à se lancer. Et voila qu’arrive un jeu mythique dont on parle encore, Fatal Fury.

Le jeu est un carton au Japon et les ventes de la Neo Geo commencent à décoller.

 

Ce qui est impressionnant avec ce jeu se sont les détailles graphiques bien supérieur à un Street Fighter 2. En plus le jeu permet de se battre de façon latéral comme tout jeu de baston vous me direz, mais aussi de jouer en face à face, ce que ne permettait pas Street Fighter 2.

 Maintenant il faut noter qu’il y a bien trop peu de personnages jouables pour ce premier Fatal Fury… . 

 

A partir de cette époque, la guerre sera ouverte entre SNK et Capcom pour savoir qui a le meilleur jeu de baston.

 

A la fin de l’année 1991, la Neo Geo avait certes peu de jeux (pas plus d’une trentaine de titres) mais ceux-ci était tous de grandes qualités, et on ne peut pas en dire au tant pour les titres sur Megadrive, Snes ou Pc Engine. La Neo Geo était bien partie malgré un prix énorme.

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site