La Pc Engine, la genèse 1987

La Pc Engine, console trés peu connue en Europe, fut une véritable merveille de technologie. Aussi elle donna un coup de fouet aux consoles. Mais avant tout revenons en Mai 1973. Les frères Kudô fondent leur société Hudson. Ce nom venant d'une locomotive Japonaise qui détient le record du monde de vitesse sur vois métrique (vois de 1 mètre de large).

Au début Hudson vend des objets d'art. On peut dire qu'ils sont trés loin de la commercialisation de Bomberman. A partir de 1975, les deux frères décident de se lancer dans la commercialisation de produits électroniques comme des radios (trés à la mode à l'époque). Hudson se renomma ainsi CQ Hudson. Queqlques 3 années plus tard, Mr Nakamoto, un employeur un temp partiel, montra aux deux frères la possibilité de programmer des jeux sur ordinateur. Les deux dirigeants comprennent alors les possibilités à gagner de l'argent. La société fut alors de nouveau renommé pour acquérir son nom final, Hudson Soft.

Petit à petit la société dévellopa quelques jeux. Par exemple Bomberman sur MSX et Zx Spectrum en 1983. La meme année, Nintendo sortit sa Famicom. Nintendo demanda alors à Sharp de dévelloper un lecteur k7 pour pouvoir créer ces jeux sur la Famicom. Sharp demanda de son coté à Hudson Soft de faire le programme résultant. Ce fut le Family basic. Nintendo fut impressioné du résultat.

En 1984, Nintendo commença à autoriser des éditeurs tiers. Une des sociétés autorisées fut Hudson Soft pour avoir réussi à programmer le Family Basic. Ainsi en Juillet 1984, Hudon Soft sortit Lode Runner sur Famicom. Le jeu rencontra un immence succès et se vendit à plus d'un millions d'exemplaires. Bref Hudson avait trouvé sa poule aux oeufs d'or.  Avec le temps Hudosn dévellopa de nombreux hits sur la console de Nintendo. Malheureusement...

En 1986, les éditeurs de chez Hudson trouve que la console de Nintendo commence à devenir limité. Et cela était totalement vrai, on avait la Master System un poil plus puissante que la Famicom et les ordinateurs 16 bits qui permettaient de véritable prouesse pour l'époque. Et surtout, les composants avaient évoluer, ainsi que leur cout. Hudson Soft décida donc de dévelloper une nouvelle console. Le prototype une fois fini, Hudson fut quelques peu embarassé. La société avait certe de l'argent mais pas assez pour lancer la production en masse d'une console. Hudson contacta ainsi plusieurs sociétés de l'électronique. Nec répondu favorablement à leur appel. Nec était à l'époque un grand producteur d'ordinateur personnel au Japon, et est encore auourd'hui une trés grande société informatique. Ainsi Hudson signa un contrat avec Nec pour dévelloper la nouvelle console.

On pourrait s'attendre que les relations entre Nintendo et Hudson furent tendues par la suite, et bien point du tout. Nintendo acceuilla la nouvelle de façon neutre. D'ailleurs Hudson continuera à dévelloper de nombreux jeux sur la console de Nintendo. D'ailleurs le dernier jeu de la Famicom était un jeu d'Hudson Soft, cela veut tout dire. Malgré tout, Nintendo avait pris au sérieu l'annonce d'Hudson. Il savait que Nec pouvait avec le temps prendre le pas sur Nintendo et imposé la nouvelle console face à la Famicom. Ainsi Nintendo réagit trés vite. Dès 1987, ils annoncèrent le dévellopement de la Super Famicom. Il s'agissait bien sur d'un coup marketing et dans la réalité rien n'était près, il n'y avait meme pas de nom... . Cette petite alocution mis néanmoins des batons dans les roues de Nec et Hudson.

Le 30 Octobre 1987, Nec sortit enfin sa nouvelle console au Japon. Elle portait le nom de Pc Engine. Son Cpu 8 bits était cadencé à 7.2 Mhz, ce qui était assez énorme pour l'époque. Pour exemple la Megadrive ne ferait guère mieu quand à la Snes n'en parlons meme pas. Le Cpu était donc trés puissant. Autre grand point, le nombre de couleurs affichables. La console pouvait afficher 256 couleurs sur une palette de 512! La résolution était plutot importante avec deux résolutions, une de 256x212 et une autre résolution de 320x256. En plus pour améliorer le tout, la console peut se venter d'etre l plus petite console de salon au Monde (deux fois la taille d'ue manette). Les cartouches sont elles aussi trés petites et fines, ce sont les Hu-card.

  La console sort 24 800 yens, soit dans les 200€. il y a deux jeux à la sortie The Kung-fu et Wonder Boy 3 in Monster Land. Le jeu Kung-Fu démontre à lui seul les capacités techniques de la console.

 

Pour l'époque le jeu est une révélation. On ne pouvait pas imaginer un tel jeu sur console! C'était pour les gamers quelques chose d'incroyable. Ainsi la supériorité graphique de la console était totale. Fin Novembre, on voit la sortie de Shangai, un jeu de Mahjonng qui prouve encore la supériorité de la console. Le jeu qui marqua surtout les esprits à Noel c'est Victory Run. Le jeu de course reprend la course du Paris-Dakar.

 

Malgré la concurence de jeux comme Hang On, Victory Run prouvait la supériorité technique de la console face à la Master System. Ainsi à la fn de l'année la Pc Engine était lancé. Pour améliorer la situation, la Famicom ne connit pas de grosse sortie (mise à part Final Fantasy 1). La Pc Engine renversa trés vite la Master System, console boitante. Les gens abandonnèrent leur Master System pour la Pc Engine. Aussi le futur s'annonçait que trés positif pour la console, surtout que Nec avait annoncé déja des extentions dont un lecteur Cd-Rom.... . 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×