La Super Famicom 1991

En 1991, la Super Famicom continue son petit bonhomme de chemin. Nintendo va rencontrer quelques problèmes, d’une part au Japon la demande est extrêmement forte. Les ruptures de stocks vont durés encore quelques mois. La société rencontre aussi des problèmes face à Sega aux USA, Sega qui résiste mieux que prévue. Sinon la console vole de succès en succès, bien que peu de jeux sortent au début de l’année.

 

Près de 47 jeux cette année sur la SF au Japon, dont seul deux édités par Nintendo.

 

Jusqu’au mois de Mars, il ne passe rien du tout. Quelques jeux sortent mais rien de notable, cela est même assez décevant. Pour le mois de Mars, aucun jeu important mais Nintendo annonce la sortie d’un lecteur Cd-rom venant de Sony. Le but étant de rivaliser avec le futur Mega cd.

 

Pour la fin du mois de Mars, on voit malgré tout un petit jeu notable de Taito, Darius Twin.

 

A la fin du mois d’Avril, Maxis vient (enfin) sauver la mise en sortant son jeu de gestion alors ultra-connue Sim City. Le jeu voit un portage excellent. On peut même dire sans trop de soucis qu’il s’agit de la plus belle version du jeu. En effet la version intègre les saisons et des bâtiments spéciaux. En plus on voit l’apparition du Dr Wight, qui est inspiré du créateur de Sim City, Will Wright. Ce personnage réaparait d’ailleurs régulièrement sur les jeux de Nintendo. Fait notable c’est un des seuls personnages du jeu vidéo qui existe vraiment, Mario n’existe pas par exemple, comme Sonic, mais Mr Wright oui.

 

Il faudra ensuite attendre la fin du mois de Juin pour voir la sortie de jeux marquant avec Ys 3. Le jeu possède des graphismes assez impressionnants. La version est de même qualité que la version Cd rom sur Pc Engine, les dialogues an moins.

 

Au même moment se déroule le CES de Chicago. C’est le lieu parfait pour que Sega et Nintendo se déchirent à coup de hits interposés. Nintendo y présente, Zelda3, Final Fantasy 4. Sega y présente Sonic. Nintendo annonce aussi la sortie prochaine de la Super Famicom aux USA sous le nom de Super Nes. Autre surprise et pas des moindre, le lecteur Cd rom de la Super Famicom nommé Super Famicom Cd. Sur ce point c’est l’embrouille totale. Nintendo annonce (contrairement au mois de Mars) que le lecteur sera édité par Philips.  Les jeux sortant sue le lecteur serait alors compatible avec le Cd-i. De son coté Sony annonce la sortie d’une console Super Famicom et lecteur Cd-rom sous le nom de Play Station. Maintenant le lecteur ne sera pas compatible avec le lecteur cd rom de la Super Famicom.

Bon tout cela fait beaucoup d’informations  et beaucoup de choses incompréhensibles.

Ce qui est sur c’est que Nintendo a lâché Sony pour aller vers Philips. Autre information Sony l’a très mal pris et veut sortir sa console, qui sera compatible avec la Super Famicom. Ainsi Sony ne lâche pas totalement Nintendo. Alors Nintendo a-t-il lâché totalement Sony ? On sait aussi lors de la conférence qu’aucune société n’a encore été nommée pour la fabrication du lecteur, Nintendo, Sony, ou Philips on n’en sait rien encore.

 

Après ces embrouilles entre société, revenons au Japon.

 

Pour le mois de Juillet, on voit l’arrivée de nombreux grands jeux. Le 13 Juillet, Irem sort son très grand R-Type sous le nom de Super R-Type. Le jeu est de très grande qualité graphique, malheureusement on doit encore faire face à des ralentissements. Il est clair maintenant que la Super Famicom ne sera pas la reine des shhot’em up. Cela est vraiment dommage surtout venant d’une console d’une telle puissance. Comme le fera remarquer Player One, les programmateurs n’arrivaient pas encore à exploiter correctement la console.

 

Le 19 Juillet, deux excellents jeux sortent, dont un qui est maintenant connue par un large public, il s’agit de Final Fantasy 4 de Square Soft.

 

La célèbre série de RPG se voit un relookage total. Le passage de la 8 bits de Nintendo à la 16 bits est plutôt bien réussie. Les graphismes sont donc largement améliorés. Autre amélioration les musiques, et oui avec le processeur sonore de la SF on peut se permettre des petits bijoux musicaux. Pour le reste le jeu ne se passe pas dans un monde immense mais 3 mondes immenses ! Bref le jeu possède un temps de vie relativement important. Il faut en plus rajouter la présence de personnages des plus charismatiques comme Cecil, le héros qui se repente de ces crimes, on voit aussi les deux jumeaux qui se sacrifient pour sauver nos amis. On a aussi le droit à de nombreux moments touchants. Pour ce qui est du gameplay, le jeu innove dans les combats en intégrant le « Active Time Battle ». Le jeu recevra une très bonne note au Japon avec un bon petit 10/10. Que faire de plus ? Le jeu se vendit à 1.33 millions d’exemplaires au Japon, cela résume la grandeur du soft.

Il est à noter que le jeu a été réédité sur plusieurs supports, le dernier en date étant la NDS ou là, le jeu a reçu un relookage total.

 

L’autre excellent jeu qui sort ce jour est Goemon Fight 2. Le jeu possède des graphismes exemplaires. L'ambiance est surtout au rendez-vous avec un jeu de plateforme trés simpathique avec de trés bonnes phases d'actions. Le jeu est encore plus fun à deux, car on peut jouer ensemble, et maloncontreusement tuer son camarade... .

 

Peu de temps après la sortie de ces deux excellents jeux, la Super Famicom recevait une nouvelle flambée de titres. A la fin Juillet, Capcom sort un excellent petit shoot’em up, il s’agit d’Area 88. Le gros point pour le jeu c’est déjà l’absence de ralenties, et pour un shoot’em up cela fait beaucoup de biens. Le jeu est un portage du manga du même nom. Au niveau des graphismes on n’a pas grand-chose à dire c’est un jeu plutôt joli en plus d’une animation fluide. Les musiques, ben pareille rien à dire c’est de la snes. Je laisserais les gens intéressés à le tester. Il faut noter que le jeu a été renommé aux USA UN Squadron. Pour la petite info, il est aussi sortit en Europe.

 

 

Autre jeu mémorable et non des moindres, Super Tennis de Tonkin House. Celui-ci sortait le 30 Aout.  Le jeu est particulièrement impressionnant par le rendue sonore proche de la réalité, du moins pour l’époque.

 

 

Sur le nouveau monde,  Nintendo sortait sa Super Famicom sous le nom de Super Nes aux USA pour le prix de 199$, le 13 Aout. En face de la console de Nintendo, la Genesis était vendue à 145$ seulement. La guerre des prix commençaient en faveur de Sega. Mais il fallait toute fois notée que la Snes était largement supérieur à la Mégadrive. La console avait subi un relookage plutôt particulier.

 

 

 

 

La console sortait avec Super Mario World, F-Zero et Pilotwing. Le peu de jeux et le prix excessif de la console allaient freiner les ventes de la console au début de sa commercialisation. Mais très vite l’arrivée de hits allait faire basculer certains joueurs vers Nintendo. Déjà la présence de Super Mario World était un argument d’achat. Sega réagissait en sortant Sonic 1. Le choc des titans avaient lieu et tout était permis, le premier round était Mario contre Sonic.

 

Le mois de Septembre sera relativement calme et consistera en un large combat de coqs pour le contrôle des USA. Sega essayait de lutter contre la puissance démoniaque de la Super Nes. Tout était encore possible à ce moment là du fait du peu de titres encore disponibles.

 

Le mois d’Octobre serait totalement différent au grand dam du porte monnaie Japonais. Le 3 Octobre, Capcom sortait Super Ghouls ‘nd Ghosts. Le jeu possède des graphismes magnifiques, une fluidité pareille. Les animations du héros sont légendaires. Le gameplay est de même avec l’apparition du double saut. L’introduction est à couper le souffle avec une approche en mode 7 qui est sublime. Les musiques le sont tout autant. En plus le jeu respecte bien la tradition de ces ainés avec un jeu horriblement difficile. Un très grand jeu qui mérite d’être un hit majeur de la console.

 

 

 

Le 29, Square sort une version easy de son Final Fantasy 4. Pour la petite anecdote sa sera le jeu qui sortira aux USA à la fin de mois de Novembre et qui ne sortira jamais en Europe… .

Le 31, Konami sort Super Castlevania 4. Alors là attention chef d’œuvre vidéo-ludique. Les graphismes sont magnifiques, et même grandiose. La jouabilité est extraordinaire pour un Castlevania old-school. En effet le maniement du fouet est extrêmement fluide et libre. Les animations sont extraordinaires. Les petits détailles le sont tout autant. Le jeu est assez immense avec de nombreux niveaux, eux-mêmes assez immense. En ce qui concerne les musiques, cultissime, il n’y a rien d’autres à dire. C’est la première fois que la musique « Theme of Simon » apparaît dans un Castlevania. Bref une petite larme pour ce jeu.

Vous vous êtes remis enfin de vos émotions, ainsi que votre porte monnaie, que vous vous rendez compte qu’un nouveau jeu encore plus impressionnant que les précédents va bientôt sortir. Le 21 Novembre, la légende continue sous le nom de The Legend of Zelda : A link to The past. Les graphismes sont tout bonnement démoniaques pour reprendre les termes de Player One.  Le monde l’est tout autant, car ce n’est pas un monde dont nous parlons mais deux mondes ! Chacun ayant une influence sur l’autre monde. Le nombre de donjon s’élève à plus d’une dizaine de lieux à visiter, alors que Zelda 1 n’avait que 8 donjons. Le nombre d’objets utilisables a littéralement explosé. En réalité aucun autre Zelda ne permettra d’avoir au tant d’objets. Les musiques sont totalement accrocheuses et cultes. L’ambiance du jeu est totalement absorbante. Bref l’essayer c’est l’adopter. Peu de jeux peuvent être fiers d’être meilleur que ce jeu. Si vous l’avez jamais essayé, aller vous faire pardonnez en l’essayant à tout pris, c’est urgent ! Au Japon, près de 1.16 millions d’unités sont vendues.

 

Pour le mois de Novembre le top 10 était simple. Ce n’est que des hits sur console Nintendo, sauf la 9ème place réservé à Sonic.

 

Le 13 Décembre, Human (vous vous rappelez le tueur sur Pc Engine) sort Super Formation Soccer.

 

Le 18, c’est au tour du traditionnel Lemmings de sortir.  Le 20, Victor sort Dungeon Master. Il s’agit d’un RPG-dungeon comme le Might and Magic. Le jeu est assez vite considéré comme une des références du genre.

 

 

Le 29, Maxis sort un dernier jeu pour l’année, Sim Earth. Le jeu propose de simuler l’apparition et le développement de la vie sur une planète comme le fait Spore (de Maxis).

 

 

Aux USA, Nintendo s’en sort bien mieux qu’à la sortie de la console, puisque les titres arrivent petit à petit avec près de 18 jeux à la fin de l’année.  Les Américains commencent alors à se tourner vers la machine de Nintendo beaucoup plus puissante que la Megadrive.

 

A la fin de l’année, Nintendo peut être fière. Aux USA sa console c’est correctement lancé, au Japon elle écrase la concurrence. De plus en plus de jeux sortent sur la console après un début d’année un peu hésitant, les hits sont arrivés avec FF4, Zelda, Castlevania, etc… . Mais déjà l’année 1992 s’annonce encore plus chaud en quantité de hits avec un certain jeu de karts et les personnages de Nintendo, affaire à suivre donc en cette fin d’année… .

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site