La Super Famicom 1994

En 1994, Nintendo avec sa Super Famicom est au sommet de sa puissance. C’est près de 370 jeux qui sortent sur le support ! A la même époque, près de 106 jeux « seulement » sortent sur la Megadrive. C’est une preuve majeure de la victoire de Nintendo dans la guerre Super Nintendo vs Megadrive.

L’année 1994 rime avec sortie de la 5ème génération, puisqu’on voit la sortie de la Sega Saturn et de la célèbre Playstation à la fin de l’année. Nintendo de son coté ne prépare pas de ripostes immédiates (la Nintendo 64 sortira en 1996). Cela prouve a quel point Nintendo avait confiance avec sa Snes, et cela était justifié au vue de la puissance de la machine.

Le 1èr du mois de Janvier, en plus de la fête traditionnel de la nouvelle année, Silicon&Synapse (Blizzard) décidèrent de sortir un jeu de course à la Micro Machine –like, Rock ‘N Roll Racing. Loin d’être de mauvaise qualités, on est fasse à un très bon jeu. En plus l’ambiance est très agréable avec des musiques de rock très bien choisi.

Après que les Japonais aient dépensé leur sous sur ce jeu, Nintendo sortit le 21 du même mois, Fire Emblem : Monsho no Mazo. Le jeu est en réalité composé de deux jeux. D’une part le remix de Fire Emblem 1 venant de la Famicom et d’autres part d’une suite de ce premier jeu. Il est à noter que pour l’occasion Nintendo utilisa pour la première fois, une cartouche de 24 megabits. Ce jeu est malheureusement presque inconnue en France pour une simple et bonne raison que ce jeu fut un énième RPG (ici un T-RPG) qui ne dépassa pas l’Océan Pacifique.

Pour information vous verrez que la présentation du jeu est en Anglais et cela grâce à une équipe de traducteur, il ne s’agit donc pas du jeu originale (mais d’une transformation similaire vous me direz).

Aux USA, le mois de Janvier vit la sortie d’un jeu totalement passé inaperçu et pourtant. Il s’agit de Moutain Bikeraily. Le jeu était une simulation de vélo. Vous deviez pédalez pour faire avancer votre vélo. Quand je dis pédaler je le dis au sens propre du terme, puisque vous pouviez reliez la machine à un vélo bien spécial. Il s’agit en quelques sortes de l’ancètre de Wii Fit.

Le 10 Février, Id Software sort un jeu inoubliable. Il s’agit de Wolfenstien 3D. Il s’agit d’un des jeux les plus révolutionnaires de son époque. En réalité il s’agit du premier FPS moderne. On voit enfin l’arrivée de décors en pseudo 3D, comme dans le célèbre Doom.  Le jeu subit naturellement à cause de sa violence et de son idéologie (proche du III ème Reish), une très grande censure. Cette fois-ci, Nintendo n’y est pour rien, puisque que dans certains pays (comme l’Allemagne) le jeu fut interdit tout bonnement de ventes. On notera la disparition (par rapport à la version Pc) des croix Nazi, et aussi de la musique d’introduction Nazi. Malgré cette censure, qui semble exagéré aujourd’hui, le jeu est une prouesse technique et devient ainsi sans contexte un véritable hit pour l’époque.

A la fin Février, Nintendo sort aux USA Super Punch Out. Le jeu reprend les bases de la version Nes. Vous êtes un boxeur et vous vous battez de face. Vous devrez éviter les coups de vos adversaires et profiter de leur faiblesse pour les battre. Si vous avez l’âme de Rocky allez de suite vers ce jeu.

Après un mois de Février, relativement calme en sortie de bons jeux, le mois de Mars commence avec The King of Dragon, une conversion du jeu arcade du même nom de Capcom.  Le jeu est très similaire à Magic Sword, ou encore au Golden Axe. L’avantage du jeu est de pouvoir choisir 5 personnages différents jouables. Maintenant ne crions pas victoire, ce n’est pas non plus un grand jeu, c’est juste un bon jeu.

Le 19 Mars, Nintendo sort un de ces hits de la Famicom, il s’agit du mythique Super Métroid. Le jeu reprend les bases de son ancêtre. Le résultat est des plus réussie. On voit un monde assez immense à explorer avec de nombreux monstres.  En plus le jeu laisse une certaine liberté, puisque que l’on peut finir le jeu sans avoir toutes les armes et options. Au niveau des graphismes, et bien on est sur Snes donc on a quelques cinématiques assez simpa. En plus rajoutons à cela de très bonnes musiques. Pour résumer, ce jeu est un véritable hits, il est malgré tout très étrange de voir que le jeu ne dépassa le million d’unité vendue au Japon.

Le 2 Avril, Square sort Final Fantasy 6. Alors là attention chef d’œuvre en vue. Déjà il faut bien faire remarquer qu’il s’agit du dernier Final Fantasy a ne pas débouler en Europe, et qu’il s’agit du dernier sur console Nintendo pour près de 10 ans. En parler de bout en bout serait trop long. Déjà on peut dire que le scénario est énorme avec de nombreux rebondissement, ce qui avait été peu vue avant dans le monde du RPG. En plus les personnages sont très attachants, et chacun ont leur histoire plus ou moins tragique. Même les ennemies possèdent un certain charisme.  Les graphismes sont excellents, et on commence à voir l’arrivée d’une petite 3D. De nombreux joueurs se rappelleront de la merveilleuse introduction en pseudo-3D.  Il faut malheureusement noter que le jeu possède une phase de jeux extrêmement moche au niveau de la mine. Les musiques sont elles des plus extraordinaire, rien que la musique d’introduction est impressionnante. Au niveau du gameplay il faut noter que le jeu est jouable à deux ! ce qui est pour ainsi dire unique dans un RPG.

Pour résumer Final Fantasy 6 est sans contexte le plus grand RPG de la console, et un des meilleurs RPG au monde.

Maintenant, certains considèrent FF6 comme le meilleur RPG au monde, alors que d’autres lui préfèrent FF7. Pour ce dernier, il faut noter que les occidentaux le considéreront comme le meilleur RPG forcément car FF6 n’ayant pas connue FF6 (le jeu n’est jamais sorti en Europe). En ce qui concerne les ventes, près de 2.55 millions d’exemplaires furent vendues au Japon (pour info FF7 se vendit à 2.3 millions d’exemplaires au Japon, dans certain cas on parle de 3 millions d’unités néanmoins).

Bref pour ceux qui aiment le RPG et qui ne connaissent pas FF6 ( ce qui est peu probable) dirigez-vous de suite vers lui.

La fin du mois d’Avril voit la sortie de Super Bomberman 2. Il faut avouer qu’il n’y a que peu d’évolutions mais le jeu reste terriblement prenant.

Le mois de Mai est relativement calme en sortie (comme chaque année d’ailleurs).

Il faudra attendre le mois de Juin pour voir la sortie de jeux intéressant. Le 10 Capcom sort Knight of The Round, un jeu issue de la borne arcade du même nom. Le jeu reprend l’univers du Roi Arthure pour un beat’em all type Golden Axe de bonnes qualités. Le jeu apporte un petit coté RPG, avec un système de niveau. Plus votre héros aura un niveau élevé, plus on verra son armure s’améliorer. Le point fort du titre tient avant tout dans sa conversion de très grande qualité face à la version arcade.

Aux USA, vers le 20 Juin sortie Super Star Wars Return of the Jedi. Il s’agit d’un très bon jeu de plateforme qui reprend parfaitement l’histoire du même film. On remarquera surtout les beautés graphiques et la qualité sonore vraiment très étonnant.

Le 25 Juin, tous les jeux sortient précédemment sont oubliés. Et pour cause, Capcom sort (pour la dernière fois malheureusement) un nouveau Street Fighter 2. Il s’agit de Super Street Fighter 2 : The new Challengers. Le jeu apporte quelques évolutions par rapport aux précédents épisodes. Déjà on voit l’arrivée de 4 nouveaux joueurs, Cammy, Dee Jay, Fei-Long et T. Hawk. Les graphismes sont sensiblement améliorés, enfin le gameplay est améliorér avec l’arrivée de nouveaux coups. Il s’agit d’une certaine façon du Street Fighter 2 le plus élaboré avant la version HD sortie récemment. Quelques 1.29 millions d’unités furent vendues au Japon. Il faut noter que dans le jeu Capcom n’avait pas encore compris que l’URSS n’existait plus… .

Durant le mois de Juillet avec le CES, Nintendo dit officiellement qu’ils sont en train de préparer une future console. Celle-ci ne sera pas 32 bits, mais 64 bits et devrait etre une console venant de la borne arcade l’Ultra 64 représenté par Crush USA et Killer Instinct. Sinon Nintendo ne laisse dévoiler rien d’autres. Cela laisse les journalistes sur le faim et même perplexe. En effet Nintendo n’avait-il pas « menti » en ce qui concerne le lecteur Cd de la Super Famicom ?

Le mois d’Aout permet de voir la sortie de quelques jeux intéressant. On va noter Lemmings 2 qui sort vers la mi-Aout.

Au même moment, on voit la sortie d’un très bon jeu de type FPS, Wild Gun. Le jeu est donc sans contexte orienté vers l’arcade.

 

La fin du moi d’Aout voit la sortie d’un très bon jeu de Nintendo, il s’agit de Mother 2. L’humeur générale de ce jeu est tournée vers la dérision. Cela est assez original surtout pour un RPG. Il est inutile de dire que ce jeu n’est jamais sortie en France.

Et nous voila déjà en Septembre. Square nous sort un bon petit RPG Live A Live. Il s’agit d’un RPG certes étrange mais vraiment très originale.

Pour la mi-Septembre, Konami fait une petite surprise en sortant Sparkster. Il s’agit de la suite de Rocket Knight Adventure. Le jeu est toujours aussi beau qu’avant, bref encore un très bon jeu.

Vers la fin Septembre, Bandai sort Dragon Ball Z 3 : ultimate Menace, le jeu est malheureusement moins bon que son prédécesseur. On doit en effet lui reproché une durée de vie bien trop courte à cause de la disparition du monde histoire.

Le mois d’Octobre est beaucoup plus riche en sortie, et cela est normal Noel approche.

Le 10 Octobre sort deux jeux essentiels. D’une part Mr Nutz et d’autres part Nosferatu.

Mr Nutz est un jeu d’une grande qualité graphique. Les musiques sont excellentes. On ne peut pas reprocher grand-chose à ce jeu, sauf peut être sa difficulté quelque peu excessive. Il s’agit probablement d’un des meilleurs jeux de plateforme de la console.

En ce qui concerne Nosferatu, nous ne pouvons qu’admirez la finesse des graphismes. Il faut rajouter à cela une ambiance véritablement morbide. Cette ambiance n’a rien à voir avec un Castlevania, non il s’agit d’une ambiance morbide que l’on pourrait retrouver au niveau des point and click. Sinon le gameplay du jeu est basé sur Prince of Persia. Au final nous avons un merveilleux jeu d’exploration.