La Super Famicom 1995

Durant l’année 1995, la Snes rayonne tant en quantité de jeux qu’en qualité des titres. On voit donc la sortie de quelques 361 jeux ! C’est certes un peu moins que l’année d’avant, mais ce chiffre est tout de même très respectable. Cette année sera aussi l’année des dernières innovations techniques pour la console, avec un modem aux USA pour la console, et un périphérique de téléchargements de jeux via le satellite au Japon. Sinon on verra aussi l’arrivée du Super FX2, qui permettra d’obtenir des graphismes encore plus joli qu’avant ! On remarquera que Nintendo sachant ce que pouvait faire sa console pris son temps pour lui trouver une remplaçante. D’ailleurs la console rivalisait plutôt bien avec les consoles 32 bits dans le domaine 2D.

 

Le mois de Janvier commence avec quelques jeux, mais il faut avouer aucun ne paille vraiment la mine. C’est un peu normal, Noel vient de passer, donc les hits du moment sont tous passés. Le mois de Janvier permettra au joueur Nippon de recharger son porte monnaie (et vue la fin 1994 c’était une obligation de le recharger). Aussi les Japonais étonnent, et ils étonnent particulièrement puisqu’à la fin Janvier, ils se jettent sur un jeu, qui nous Européen nous ferait fuir. Il s’agit de Derby Stallion 3. Le jeu de ASCII est un jeu d’équitation !

Il faut avouer que le jeu n’a rien à voir avec de grands hits, mais il se vendit tout de même à près de 1.20 millions d’unités !

Il faudra attendre le mois de Mars pour voir la sortie d’un nouveau hit sur la console. Mais alors quel hit ! Il s’agit de Chrono Trigger. Ce RPG de Square Soft fait l’effet d’une bombe. Le jeu met en scène le héros Chrono qui essaye de sauver le monde de sa fin à cause de l’affreux Lavos. L’histoire du jeu est vraiment très prenante et évolutive. En plus pour avoir plus d’originalité, notre héros devra voyager dans le temps pour sauver le monde. Ainsi nous verrons différentes époque, la fin des dinosaures, la glaciation, l’apocalypse, le moyen age, etc… .  En ce qui concerne les combats, on remarque de suite qu’ils sont plus dynamiques que ceux d’un Final Fantasy.  En plus, chose qu’apprécieront les non fans de RPG, on peut éviter certains combats, puisque nos ennemies s’affichent à l’écran avant le combat. Au niveau des graphismes, nous sommes face à des merveilles. Les musiques le sont tout autant.

Le jeu devint très vite un véritable succès avec quelques 2.03 millions d’exemplaires. Au Japon n’acquit très vite une lutte entre les pro-FF6 et les pro-Chrono Trigger.

Le 24 Mars, Capcom sort une suite à Megaman 6, il s’agit de Megaman 7. Ainsi Megaman X n’est pas du tout la suite de Megaman, mais bien une série à part. Le jeu voit forcément une amélioration graphique importante au niveau. On regrettera par contre un gameplay qui n’a pas évolué entre les versions Nes et cette version. Cela est d’autant plus dommage que Megaman X nous permettait une plus grande liberté d’action.

A la fin Mars, on voit la sortie de Mickey Mania de Capcom et Sony. Le jeu sort aussi sur Playstation. On remarquera avec plaisir que la différence graphique entre les deux versions est relativement peu importante. Naturellement la version Playstation est plus aboutie que la version Snes. Malgré tout cela prouve à quel point la Snes en avait encore dans le ventre. En soit il s’agit d’un excellent jeu avec des animations extraordinaires.

Durant le mois de Mars, on apprend que Nec produira le futur Cpu de la future console de Nintendo.

 

Le 1èr Avril, Taito sort la suite de Landstalker, Lady Stalker. Le jeu n’a malheureusement pas la qualité de son prédécesseur.

A la fin Avril, Hudson sort Super Bomberman 3. Il s’agit du dernier de la série à sortir aux USA et en Europe. Le jeu est particulièrement abouti. Certains fans le considèrent comme le meilleur Bomberman de tous.

 

Le 23 Avril, Nintendo en collaboration avec Bandai sortie une extension qui remplaça le fictif lecteur Cd-rom. Il s’agit du très célèbre Satellaview. La machine coutait à sa sortie 14 000 yens, soit 120 € environ. Pour ce prix, vous aviez la machine plus une cartouche qui accueillait un petit disque dure de 256 ko et une mémoire vive de 512 ko pour renforcer la RAM de la console.

 

 

Comment cela fonctionnait ? Ce n’est pas très complexe. Vous deviez vous connecter sur la chaine satellite St Giga (inutile de la chercher sur Canal Satellite). A certains moments de la journée (pas le matin), vous pouviez recevoir des informations. Vous aviez alors un écran dans un village virtuel.Il faut avouer que d'un point de vue technique c'était assez extraordinaire. Il aura fallu attendre près de 10 ans pour revoir un tel système ! A croire que l'évolution n'est pas toujours positive... .

 

 

 

A chaque heure correspondait un jeu. Ainsi si vous vouliez jouer à un jeu, il ne valait mieux pas le louper. Le premier jeu à sortir sur le support fut Zelda BS. Le jeu est un remake de Zelda 1 sortie sur Nes. Remarquez bien que contrairement à beaucoup d’idée, nous ne contrôlons pas Link. Maintenant des hacks sont apparues ou l’on contrôle vraiment Link. Le jeu devait être téléchargé en 4 fois normalement. Il ne fallait pas donc oublier de télécharger le jeu au bon moment.

Il est inutile de préciser que la Salletaview ne sortit jamais du Japon. Cela est d’autant plus vrai que dès le début l’extension subit la concurrence des machines de Sony et Sega.  

Le 19 Mai, Electronic Arts sort Syndicate. Il s’agit d’un excellent jeu de stratégie en temps réelle. Votre but sera d’effectuer certaines missions dans certaines régions du Monde pour le conquérir. Il vous sera possible d’améliorer votre personnage pour le rendre plus fort aussi. Ce fut avant tout un jeu sorti sur Mac, et Pc qui fut ensuite porté sur Snes.

 

Près de 15 jours plus tard, c’est Sim City 2000 qui sort. Encore une fois il s’agit d’une adaptation sur la Snes d’une version Mac. Le jeu était malheureusement très inférieur à cette version. Par exemple l’écran bougeait d’écran en écran, contrairement à la version Pc et Mac, on l’ou bougeait ou l’on voulait dans la ville sans aller d’écran en écran. Cela fut très vite un inconvénient pour un jeu de si grande qualité, et c’est bien dommage.

 

Vers la Mi-Juin, on voit la sortie d'un jeu assez extraordinaire (qui était sortie en 94 au Japon) aux USA, il s'agit de Hagane:  The Final Conflict. Il s'agit d'un excelent jeu de Ninja, que certains vont considérer comme étant le meilleur. Alors que d'autres ne vont jurer que par Shinobi 3. Il s'agit plus là d'une lutte entre pro-Sega et pro-Nintendo. En soit le jeu est magnifique et possède un gameplay assez extraordinaire. Maintenant il faut lui noter une difficulté assez hadru. Bon courage pour le finir.

Le 21 Juillet, Konami sortie un remake de Akumajo Dracula X sortie sur Pc Engine en 1993, si vous vous en rappelez. Le jeu fut malheureusement très vite comparé à la version Pc Engine supérieur en certains points, par exemple dans l’introduction et la présence de Maria. La conséquence directe fut que le jeu fut très vite considéré comme mauvais alors qu’il ne l’est point. Au contraire il possède de grandes qualités. D’un point de vue graphique, il est largement supérieur à la version Pc Engine excepté les cinématiques.

Au début du mois d’Aout, Nintendo sort le jeu qui représente pour beaucoup de personnes le sommet de Nintendo dans le jeu vidéo. Il s’agit de Yoshi’s Island. Le jeu fut le premier à utiliser la cartouche Super Fx2. Cette cartouche possédait un micro-processeur 16 bits cadencé à 21 Mhz. Cette évolution de la puissance avait un effet sur la console, et donc sur la beauté du soft. Au final les graphismes du jeu seront magnifiques. Et bientôt les gens vont détourner leur regard des consoles 32 bits pour revenir sur la 16 bits de Nintendo. Les journaux iront même faire des éloges du jeu. Pour Joypad :  « Le meilleur jeu de tous les temps n’est pas sur 32 bits. Il s’appelle Yoshi’s Island. » Pour Ultra Player : «  A l’époque des 32 bits, Yoshi’s Island, le meilleur de l’année débarque sur Super Nintendo ». Bref le jeu marque tout le monde et est une véritable bombe.

Durant le même mois, Rare sort un jeu magnifique, il s’agit de Killer Instinct. Le jeu était sortie l’année d’avant sur la borne Ultra 64, qui posera les bases de la future Nintendo 64. Le jeu ressemble en quelques sortes à Mortal Kombat avec des personnages digitalisés. Contrairement à Mortal Kombat, le jeu parait plus abouti surtout au niveau des personnages. Je le conseille fortement.

En Septembre on voit la sortie de Doom. Le jeu est sur Super Fx 2. Cela permet d’afficher un jeu de très grande qualité graphique. Le jeu permet de se déplacer dans un monde totalement en 3D. D’un point de vue graphique, on remarque qu’il y a eu une évolution majeure par rapport à Wolfenstein 3D. Maintenant il faut avouer que la version Snes est inférieure au version 3DO par exemple. Mais elle est par contre supérieur à la version 32X.

A la fin Septembre, Square Soft sort Senkein Densetsu 3, connue sous le nom (non officiel) de Secret of Mana 2. Le jeu reprend les bases de son prédécesseur mais en améliorant certains principes. Déjà on est obligé de voir une évolution majeure des graphismes. On a du mal à se croire sur 16 bits. Ensuite on voit une évolution du gameplay. La prise en main sera pour certains moins évidentes, mais bien plus riche ! Il en va de même pour nos personnages. Leur classe évolue. Sinon il faut bien remarquer qu’on a le choix entre 7 personnages jouables. On en choisira 3 avec nous. Il faut savoir ensuite qu’on a une fin pour un personnage. Donc avec une équipe on a une fin spécifique. Aussi cela dépend des personnages présents dans celle-ci. Donc au final  nous avons une multitude fin possible. On voit aussi une dimension temporelle dans le jeu. Il peut faire nuit ou jour ! Pour résumer ce jeu est d’une richesse presque impossible pour l’époque et même pour aujourd’hui ! Les aléas de l’histoire du jeu vidéo voudront que ce jeu est sortie au moment des consoles 32 bits, donc fut boudé par les joueurs. Ainsi seulement 700 000 exemplaires se vendirent au Japon. Cela poussa Square a ne pas distribuer le jeu aux USA et donc en Europe et plus particulièrement en France.

En Octobre le nombre de jeux n’est guère important ce qui fait par conséquent que le nombre de bons jeux s’en fait ressentir. En réalité il n’y a rien de notables comme jeu.

Le 11 Novembre, Square Soft sort Romancing SaGa 3. Le RPG est une véritable merveille pour l’œil et pour l’oreille. On reconnaît bien là le talent de Square Soft. Le jeu est une telle réussite qu’il se vend près de 1.30 millions d’unités. Je rappelle que les épisodes précédents de la série n’avaient jamais dépassé ce chiffre. Une très belle réussite en soit.

Après 10 jours d’attente, les japonais peuvent se lancer sur l’achat de Super Donkey Kong 2. Le jeu possède encore une fois une qualité graphique énorme. On voit la disparition de Donkey Kong (qui est enlevé, c’est d’ailleurs l’histoire). Ce dernier est remplacé par Dixie. Au final nous avons un jeu extraordinaire encore une fois, qui montre à quel point Rare c’est programmé. Au Japon le jeu se vendit comme des petits pains, avec 2.21 millions d’exemplaires vendus.

Le 1èr décembre, Capcom sort Megaman X3. Il s’agit du dernier MegamanX à sortir sur la console. Le jeu possède des graphismes assez impressionnant.

En plus sur ce jeu vous pouvez jouer avec Zero, un personnage non jouable du premier épisode pour le plus grand plaisir des fans.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×