La Super Famicom 1996

En 1996, le nombre de jeux diminue très fortement. On passe de 361 jeux en 1995 à 167 jeux seulement ! Une telle diminution s’explique par plusieurs facteurs. Déjà la sortie de la Nintendo 64 pousse les éditeurs tiers à développer sur cette nouvelle console. Aussi le développement de la PlayStation et de la Saturn (surtout la Playstation) pousse les éditeurs tiers à développer sur ces nouveaux supports.

Pour la Snes, le nombre de jeux  diminuent, mais leur qualité est toujours aussi élevée !

Le début de l’année voit la sortie de plusieurs titres peu connue. En réalité il faudra attendre le 2 Février pour voir la sortie d’un jeu marquant. Il s’agit du grandiose Bahamut Lagoon.

Le jeu de Square Soft est un T-RPG. Vous devez vous occupez de dragons. Les combats se déroulent avec des dragons et des humains.  D’un point de vue graphique le jeu est grandiose. On a rarement vue cela sur Snes. Les effets de la Snes sont partout. Les graphismes sont même oniriques.  En réalité si le jeu devait ressortir aujourd’hui sur PS, excepté les cinématiques on ne verra pas la différence !

 

Malheureusement le jeu a un très gros défaut, c’est qu’il ne soit jamais sorti en France… .

Le 9 Mars, Nintendo et Square Soft sortent en collaboration l’avant-dernier jeu de Square chez Nintendo pour près de 6 ans ! Il s’agit de Super Mario RPG. Le jeu met en scène la merveilleuse ambiance de Nintendo et Mario dans un style RPG fait à la façon Square Soft. Attention cela décoiffe. Le résultat est vraiment féérique. En plus l’histoire est vraiment passionnante et rebondissant. Le jeu se vendit à 1.47 millions d’unités.

Le 15 du même mois, ASCII sort Derby Stallion 96 sur Sattelaview. Le jeu va se vendre à près de 1.10 millions d’exemplaires. C’est le seul jeu à se vendre à plus d’un million d’exemplaires sur l’extension, bien qu’il faut préciser qu’une sortie sur cartouche eu lieu.

Le 21, Nintendo sort Kirby Super Deluxe. Il s’agit d’un épisode de Kibry assez traditionnel et inspirée des versions Game boy. On y retrouve sans problème l’ambiance, et c’est un plaisir d ejouer avec notre boule rose dans un jeu sur 16 bits et en couleur.

Ce n’est pas pour rien que le titre se vendit à 1.10 millions d’exemplaires au Japon, pour information Resident Evil qui sortit cette année, ne se vendit qu’à 1.11 millions d’exemplaires… La Snes avait encore un très large public pour elle, et pouvait encore vivre quelques années supplémentaires.

Pour le 29, Bandai sort un dernier Dragon Ball Z, il s’agit de Dragon Ball Z Hyper Dimension. Le gameplay du jeu se rapproche d’un style proche des Street Fighter 2. Sinon les personnages possèdent un charisme plus noir qu’à l’ordinaire. Cela peu plaire ou non. Le jeu est à la fois aimé des joueurs (certains le considèrent comme le meilleur des sagas de la série 16 et 32 bits) mais aussi quelques fois détestées par certains joueurs… . Par contre le jeu est d’une lenteur assez impressionnante, qui est un gros moins.

A la fin Avril, Hudson nous sort le traditionnel Super Bombeman, il s’agit cette fois-ci de Super Bomberman 4. Le jeu n’apporte pas d’innovations excepté de ne jamais sortir en France… .

Le 24 Mai, Square nous sort un jeu, qui est resté totalement inconnue, et pourtant c’est un petit chef d’œuvre. Il s’agit de Treasure Hunter G, un bon petit T-RPG. Les musiques sont vraiment très sympathiques. Les graphismes eux sont de grandes qualités, même si c’est pas du Bahamut Lagoon. Pour la petite histoire, Square annonça son départ de Nintendo, seulement 2 semaines plus tard ! C’est pour dire à quel point ce jeu risqua de ne jamais sortir.

Le 23 Juin, Nintendo décida enfin à sortir sa nouvelle console 64 bits, la Nintendo 64 au prix de 25 000 yens. La console dès son premier week end se vendit à 500 000 exemplaires. Tout cela annonçait de bonnes choses pour Nintendo et pourtant… et pourtant… . En tout cas, la firme de Mario venait d’abandonner sa Snes. Et la Snes, elle rejoignait la position de la Nes à partir de la fin 1990. Le temps était maintenant compté et pourtant… .

 

Le 19 Juillet, Enix sort Star Ocean. Il s’agit d’un RPG de très grande qualité. En réalité si en matière de RPG pour l’année 1996 on doit retenir deux noms c’est Star Ocean et Bahamut Laggon. Les graphismes sont vraiment impressionnants, on y a une multitude de détailles des plus impressionnant, comme le reflet des nuages sur l’eau. Et en ce qui concerne les bruitages et les musiques que dire ? sauf magnifique.  Certains se diront qu’après la Snes ne valait plus rien, et bien voila une preuve flagrante du contraire !

Pendant le mois d’Aout, on voit la sortie d’Harvest Moon premier du nom. Le jeu est originale, puisqu’il vous propose de gérer une ferme. L’idée est vraiment originale, et cela va fonctionner puisque de nombreuses suites vont voir le jour.

Après il faudra attendre le mois de Décembre pour voir de nouveaux jeux notables, et pas des moindres.

Le 23 Novembre (juste avant Décembre), Nintendo sort le dernier grand jeu de plateforme à sortir en Europe, il s’agit de Super Donkey Kong 3.

Le jeu met en scène toujours deux singes qui doivent traverser de nombreux niveaux. Au final la sauce n’a pas changé mais c’est tellement beau… Les gens ont du mal à se croire en 16 bits et se croit en 32 bits. A la Snes quel console…

Le jeu va se vendre à 1.77 millions d’exemplaires au Japon ! C’est beaucoup plus que tous les jeux de Playstation.

Le 6 Décembre, Enix sort un dernier grand RPG, le remake de Dragon Quest 3, le jeu qui avait fait un scandale au Japon sur Famicom. Là pas de scandale mais tout de même, 1.36 millions d’unités vendues. Le jeu possède une reformation visuel bien entendue. Sinon peu de choses ne change. Si vous voulez tester Dragon Quest 3, préférez la version Snes.

Le 20, Capcom sort un nouveau Street Fighter sur la console. Il s’agit de Street Fighter Alpha 2. Le jeu est certes inférieur à la version arcade mais est magnifique tout de même. On est obligé d’avouer que la version Playstation est supérieure, mais le jeu est très bien porté et devient sans problème un des derniers très bon jeux de combats de la console.

Au final, l’année 1996 est loin d’être mauvaise pour la Snes. Il est clair qu’on remarque un affaiblissement des ventes de consoles et de sorties de jeux, mais la console tient encore la route. Ce n’est pas le cas à la même époque de la Megadrive qui est totalement moribonde, et qui voix ces derniers hits sortir cette année là. En réalité les performances de la Snes peuvent même étonner. En effet savoir que des jeux 2D 16 bits dépassent les ventes de jeux en 3D comme Resident Evil, pousse à la réflexion quand à la solidité économique et vidéoludique de la Snes. En réalité pour un jeu comme RE, c’est meme une honte de se faire battre par des jeux comme Draghon Quest 3 et Super Donkey Kong et d’être talonné de très près par Kirbyet Derby Stallion 96 ! Sinon on a le regret d’apprendre cette année là le départ de Square Soft.

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×