La Supergrafx

Vous vous rapellez qu'en 1989, Nec avait sortie une nouvelle console? la Supergrafx?

Et bien je vais vous en parlez avec plus de détails.

En 1989, Nec doit faire face à un cruelle dilème. Sa console (la Pc Engine) est sortie depuis 2 ans seulement et la voila déja menacé par Sega et la Megadrive d'une part et d'autre part et surtout par Nintendo et sa Super Nintendo. En effet cette dernière lors de sa présentation fit une trés trés grande impression.

Nec devait donc soit voir sa Pc Engine devoir se battre pied à pied pour survivre, soit Nec devait sortir une nouvelle console plus performante. On sait que par la suite ce fut la première solution qui fut choisi mais par défault. Malgré tout Nec choisit à l'origine la seconde possibilités.

Nec se mit en colaboration avec Hudson (comme pour la Pc Engine) mais aussi avec Namco. Cette dernière société voulait sortir une console contre Nintendo après une dispute entre les deux sociétés.Nec choisit comme microprocesseur le Motorola X68000 cadencé à 10Mhz. Ainsi la console pouvait sans problème dépassé la Megadrive et la Snes. Malheureusement la société Sharp utilisait déja ce microprocesseur pour l'ordinateur, le X68000. Ainsi pour des raisons légales, Nec ne pu utiliser ce microprosseceur. Nec dut alors régler ce problème. Ils décidèrent alors de sortir un nouveau CPU inventé par Hudson. Ce processeur 16 bits était cadencé à 7.16 Mhz. Ainsi la console était moins puissante que prévue, mais sa puissance était encore trés importante. La mémoire vive de la console montait à 128 ko ce qui était deux fois la ram de la Megadrive! En ce qui concerne la qualité vidéo, il n'y a pas à se pleindre. La console possédait une palette de 512 couleurs et pouvait afficher 126 couleurs. La résolution maximale était de 512x242 (les jeux utilisaient une résolution de 256x242). La encore la console était donc supérieur à la Megadrive.

Ainsi la Supergrafx était plus puissante que la Megadrive. Mais elle était bien en deça (sauf pour le Cpu) bien en deça d'une Super Nintendo. La console prète, Namco décida de poursuivre tout seul son rève de console. Pour information Namco présenta une console mais ne la sortie jamais et préféra bouder Nintendo tout en sortant encore des jeux pour eux... . 

Le 30 Novembre, Nec était près à sortir sa console au Japon sous le nom de Supergrafx. La console coutait 39 800 yens (environ 300€).

 

Elle devait à l'origine comporté un lecteur Cd-rom mais il n'en fut rien. La console restait avec le standard des cartouches pour des raisons de cout. Autre chose à remarquer et non des moindres, la forme de la console. La console ressemble en effet plus à un radiateur qu'autres choses. Ce fut une des raisons de son échec futur.

La console sortit avec un seul jeu, Battle Ace. Le jeu impressionait par sa qualité graphique et sa fluidité .Bref la console avait un bon jeu pour sa sortie.En plus elle était compatible avec les jeux de Pc Engine. Aussi on pouvait la relier au lecteur Cd via une extention.

 

 

La sortie de la console ne fut guère extraordinaire malgré ce trés bon jeu. Il faut aussi noter qu'acheter une console pour un jeu n'est guère rentable. Cela n'est d'autant pas rentable quand l'on sait qu'aucun jeu ne sortira sur la console d'ici la fin de l'année! Meme si le jeu était de trés bonnes qualités, les joueurs ne voulaient pas investir dans une console avec qu'un seul jeu! La sortie de la console était un échec cuisant.

Nec n'en découragea pas pour autant et décida de contre-attaquer. Pour relancer (plutot lancer) les ventes, Capcom sortit Ghouls 'nd Gost. Le but en plus de relancer les ventes étaient de démontrer la puissance de la console face à la Megadrive.

 

 

Le jeu marqua certe les esprits comme le voulait Nec mais ne réussi pas à relancer les ventes. Nec se devait de sortir plus de jeux. Les équipes étaient poussés au maximum. Malheureusement seul deux jeux pour l'année 1990 c'est bien peu. A la fin de l'année 1990, Nintendo sort sa Super Famicom et fait voler en éclat les tentatives de Nec.

Malgré tout, Nec fait tout pour sortir des jeux. On voit la sortie de 1941 de Capcom. Le jeu est parfait mais malheureusement ne relance pas les ventes.

 

La console ne se vend pas, et Nec pousse ses équipes à faire des jeux. L'équipe devant faire le jeu Strider est poussé pour que le jeu sorte le plus vite possible. La pression est tellement énorme que le chef de projet se serait suicidé! Strider ne sortira jamais sur Supergrafx. Aussi la sortie du Super Cd-rom permet de remplacer la Supergrafx. La console est enfin morte et aura eu une vie peu glorieuse. Seul 6 jeux seront sortis sur la console.... Il s'agit d'un des plus grand échec du jeu vidéo depuis sa création.

3 votes. Moyenne 2.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×