L'Atari 2600

A l'Atari 2600, premier grand succès planétaire pour une console.

Dès 1975, Atari s'intéraissait fortement à la création d'une nouvelle génération de consoles. C'est pourquoi cette année là, Atari présenta aux USA, un prototype du nom de Stella.

Certe le prototype est nue, mais cela montre une volontée nette d'Atari de venir sur le marché. Cout de théatre en 1976, Fairchild sort sa propre console, la seconde génération de consoles est née. Cette sortie aura pour effet d'activer Atari à sortir sa console renommé Atari VCS (Video Computer System).

Elle sort pour Noel 1977 (Novembre exactement) au prix de 250 $. Le prix des jeux tournent aux alentours de 40$. La console ne rapportait presque rien à la société, seul les cartouches rapportera de l'argent. Cette stratégie reprise plus tard par Nintendo parrait ne pas avoir été réfléchi mais parrait etre totalement aléatoire.

Bref à Noel 1977, les jeunes américains pouvaient acheter l'Atari VCS. La première version que l'on ci-dessous comptait 6 boutons au lieu des 4 boutons sur les autres versions. Ces deux boutons suplémentaires permettaient de régler la difficulté du jeu.

Le prix de la console était largement justifié par son hardware puissant. Son Cpu 8 bits était cadencé à 1.19 Mhz. Malgré cela, elle pouvait afficher 8 couleurs sur une palette de 128! avec une résolution de 40x192. La console était donc supérieur à la Fairchild Channel F.

A sa sortie la console sort avec Combat.

 

 

Le jeu est une palle adaptation de Tank venant de l'arcade.

Après sa sortie, la console ne rencontre guère un grand succès. En 1977, seulement 250 000 consoles sont vendues. L'année 1978 ne sera guère mieu avec 550 000 consoles vendues. Heureusement la console sort en Europe.  Les gens ne pensent alors pas à acheter une console, Fairchild en fera les frais d'ailleurs. La société ne faisant guère de bénéfices et perd meme de l'argent (on parle de millions de $). Bref la situation est catastrophique. Le président et fondateur d'Atari Nolan Bushnell est pris pour responsable. Il est d'ailleurs vrai que la vie à Atari est alors synonyme de tenues pour le moins "cool". Bref la société vit au ralentie. Les actionnaires le poussent à partir, ce qu'il fait sans broncher. Il ira fonder quelques mois plus tard une chaine de Pizzeria, les Chuck E. Cheeses! qui existe toujours.

Le renvoi du patron va tout changer. L'atitude des cadres changent totalement et on passe de la chemise à fleurs aux costumes cravattes. Les ventes elle aussi change. En 1979, rien qu'à Noel, Atari vend un millions de consoles!!  On voit aussi le dévellopement d'une merveilleuse machine, le Gameline. A partir de cette extention, on pouvait jouer aux jeux via un modem.

Le prix du modem était de 50 $. En plus il fallait rajouter un abonement unique de 15 $ . En plus de cela, une heure de jeux coute 1$.

 

En 1980, l'Atari 2600 reçut le jeu Space Invaders.

 

Le jeu était un véritable monstre vidéo-ludique. Il s'agissait déja du portage DU célèbre Space Invaders mais en plus, le jeu proposait près de 112 modes différents!!! presque toute semblable certes. Néanmoins le jeu fait explosé les ventes d'Atari 2600. A partir de là, la console va se vendre comme des petis pains. Le jeu rapportera 100 millions de $ à Atari. Le programmeur du jeu chez Atari gagné 11 000$... Bizarrement, le programmeur quitta Atari.

Les éditeurs tiers commencent eux aussi à arriver dès cette époque pour faire du profit. Dès 1979, la société Activision (société issue d'Atari) fut un des premiers éditeurs tiers de la console.   

Trés vite de trés bon jeux sortent sur la console. On se rapellera de Pitfall d'Activision en 1982.

 Malheureusement si certains jeux sont excelents, d'autres sont bien moins réussis. En 1982, Pac Man décevera énormément de fan de la console.

 

 Vers la fin de 1982, Atari sort ET, l'extraterrestre. Le jeu est si pitoyable et le souvenir de Pac Man est encore dans les coeurs que le jeu est totalement boudé.

 En 1983, le jeu vidéo connait une grosse crise. Le prix des jeux chutent à 3$. Pour la fin de l'année, Atari avoue avoir perdu près de 538 millions de $, c'est à dire que Atari perdait entre 1 et 2 millions de $ par jour!! En plus de cela, la sortie de l'Atari 2600 au Japon est un véritable échec commercial.

En 1984, Atari essaye de se recésir avec Mr Tramiel qui sort une nouvelle version de l'Atari 2600, l'Atari 2600 Jr. Son faible prix (50$) permettra à la console de se vendre et de remporter un certain succès.

 

En 1984, un des plus beau jeu de l'Atari 2600 sort, Pitfall 2.

 

  Le jeu est une véritable prouesse technologique pour la console. Le jeu fait vraiment sensation, mais en 1984 il est trop tard pour l'Atari 2600. Fin 1985, les USA voit la sortie d'une certaine console Nes de Nintendo. En trés peu de temps, la Nes règne en mettre et met hors jeu ce qui reste de l'Atari 2600. Quelques jeux sortiront encore sur le support. En 1989, l'ère des consoles 16 bits arrivent aux USA.

Fin 1990, alors qu'Atari reçoit une claque avec son Atari ST et sa Lynx et que Nintendo sort sa Super Famicom, l'Atari 2600 tire sa révérence. Après 14 ans de vie, l'Atari 2600 arrète enfin d'etre vendue. Près de 25 millions de consoles auront trouvés preneurs.

 

Aujourd'hui les graphismes peuvent faire sourir, mais cela était révolutionnaire pour l'époque. Aussi il faut rajouter une chose importante. L'Atari 2600 prouva au monde entier que les consoles pouvaient se vendre à des millions d'exemplaires dans le monde entier.

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×