L'Amstrad CPC 1988

L'année 1988 commence à etre quelques pe noires pour Amstrad. On voit encore des succès majeurs comme le rachat du Zx Spectrum, mais le futur s'annonce noir.

On voit cette année là, la sortie de quelques 209 jeux, le nombre de jeux commence ainsi à diminuer. Cela est assez normal. L'ordinateur avait maintenant 4 ans au compteur, sachant qu'à sa sortie il était déja dépassé, cela devenait juste. Les gens préféraint se tourner vers l'Atari ST ou encore mieux l'Amiga. Aussi dès la fin de l'année, la console 16 bits de Sega, la Megadrive sort au Japon. Le futur s'annonçait vraiment noir.

 

En attendan les jeux sont de trés bonnes qualités encore. Capcom nous le prouvera avec son shoot'em up 1943 qui est d'une trés bonne qualité graphique. La version st plus joli que la version C64 d'ailleurs mais bien en deça de la version Amiga et Atari ST. Ce qu'il faut noter c'est qu'à partir de 1988, Commodore et Atari commencent à pousser leurs deux ordinateurs. Ainsi l'Amiga et l'Ataris ST abandonnent les graphismes type 8 bits pour des graphismes digne de ces ordinateurs. Ainsi l'Amstrad est totalement bousculé sur ces fondations.

 La meme société sort aussi Bionic Commando. Malheureusement le portage est là assez catastrophique. En réalité le jeu est moche. On ne voit presque pas le personnage qui est transparent.

Sega se surpasse de son coté en sortant son After Burner. Alors qu'avec Super Hang On, on pouvait etre déçu du résultat, avec After Burner on ne l'est pas du tout. Les graphismes du jeu sont magnifiques, il n'y a rien à reprocher au jeu. Un véritable petit succès ce portage.

 

Melbourne House sort Barbarian, le jeu est d'une bonne qualité graphique et sera salué par une bonne partie des posseceurs de l'ordinateur.

On voit aussi la sortie du trés connue beat'em all Double Dragon. Le résultat est plutot joli.

 

Capcom sort lui aussi un beat'em all, Street Fighter 1. Le résultat est là par contre catastrophique.... .

 

L'ordinateur acceuille des succès de l'informatique comme Last Ninja 2. Le jeu est en 3D, mais le nombre de couleurs est assez imité... .

 

On voit aussi la sortie du trés joli Opération Wolf. Cette fois-ci le portage est plutot joli.

 

Comme on le voit la performance de l'ordinateur est assez irrigulier. Quelques fois les jeux sont trés jolis et d'autres fois des hits deviennent de véritable bouze. Comme l'affichait les magasines d'informatiques, l'Amstrad CPC était une machine trés contrasté. En réalité à cet époque, seul les posseceurs d'Amstrad CPC étaient amoureux de l'ordiateur.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site