La Famicom 1988

L'année 1988 sera en quelques sortent la meilleur année de la Famicom avec deux grands jeux, deux grans hits, deux bijoux.

Après un mois de Janvier relativement calme sans grande sortie majeur, le mois de Février s'annonçait tout autre.

Déja le 9 Février, Konami sortait son célèbre shoot and jump, Contra. Le jeu sera par la suite copié de nombreuses fois, dont par un certain Metal Slug.

Le jeu sortit aussi sur Zx psectrum, C64, Msx, Dos. il faut avouer que la version Nes est la plus joli. Récement une version Xbox 360 est apparue, et personellement je préfère largement la version Famicom.  

Le 16 Février, Enix sortit son Dragon Quest 3 attendue par les fans depuis moins d'un an. Le jeu sortit le Mercredi 10 Février. Le précédent Dragon Quest 2 c'était vendue à 2.4 millions d'exemplaires. Aussi peu de temps avant sa sortie, Enix prévenue qu'il n'y aurait qu'un millions de jeux lors de la sortie. Pour résumer il n'y aurait pas assez de jeux. Les fans, pour etre sur d'avoir un jeu, campèrent à l'extérieur des magasins. Ainsi au levée du soleil et l'ouverture des magasins se furent une horde de fans qui envahirent les Famicom Shop. A la fin de la journée, Nintendo et Enix eurent 680 pleintes sur le dos. Je m'explique.

Le Mercredi est un jour de travailles pour les écoliers. Malheureusement ceux-ci décidèrent de jouer à Dragon Quest 3 plus que d'aller travailler. Résultat il eut un absentéisme monstre (chose rare au Japon). En plus de ce problème se greffait le nombre de rackètes pour avoir le jeu à la sortie des magasins. Bref ce fut une petite anarchie pour un jeu. Le gouvernement face aux nombres de pleinte du intervenir et interdit la commercialisation de jeux à succès de Nintendo et Enix lors de la semaine de travail.

Au total ce fut, 3.77 millions de consoles qui se vendirent au Japon, un nouveau record pour la série.

 

En Avril, on voit que le FDS commence à acceuilir d'ancien jeu de Nintendo et de ces éditeurs tiers. Cela est assez normal puisque le nombre de titres sur le support commence à diminuer. Les éditeurs tiers comme Konami, Square (qui a été un gros éditeur sur ce support) n'acceptent pas de vendre des jeux à 500 yens. Les jeux sont trés difficilement rentabilisé, d'autant plus que après le paiment de Nintendo, il reste 150 yens par jeux soit 1 € par jeux, une misère. Il est assez normal que les éditeurs tiers commencèrent à boder le concept d'autant plus que les disquettes commençaient à devenir limité et était ratrapé par les cartouches traditionnels.

Le 8, Techno sort Double Dragon sur Famicom. Le beat'em all marque les esprits et sera plutot apprécié sur la console.

Le 14 Avril, Nintendo sortit 3D not rally, un jeu de rally (avec Mario bien sur) qui proposait des graphismes 3D avec des lunettes. Bref comme Rad Racer de Square l'année d'avant. La seul évolution notable du titre c'est que le personnage de Mario commence à apparaitre dans des courses, cette évolution poussé donnera naissance plus tard à Mario Kart.

 

En Juillet, Nintendo Power, le magasine officiel de Nintendo aux USA, sort et fait sensation. Le 20 Juillet Capcom sort Bionic Commando. Dans ce jeu de plateforme trés original vous devrez comabattre de nombreux ennemies un peu comme un Castlevania. A la fin du jeu vous devrez tuer Hitler, encore en vie... . Naturellement la version Occidentale fut sencuré, l'introduction est totalement censuré pour éviter de voir le symbole Nazi, et le boss final (Hitler) voit son nom tout simplement disparaitre.

Le 26 Aout, Victor Ent sort le assez sélèbre Ys. Le jeu qui est assez inspiré d'un Zelda est plutot simpa à jouer. Il est surtout célèbre sur la Pc Engine pour avoir été un des premiers meilleurs jeux de la console. Le jeu est trés joli pour de la Nes, avouons le. Il reste malheureusement la version la plus "moche" de toute celle qui sont sortis, il faut avouer qu'en 1988, la Famicom n'était plus vraiment invengardiste.

 

On apprend sur le tas, que Super Mario Bros 3 ne sera pas sur FDS comme prévue mais sera porté sur cartouche, le choc est assez terrible car après cette anonce, le FDS se transforme en console pour retrogamers avec les jeux de début de la Famicom qui sont édités.

En Octobre, Nintendo sort aux USA, Super Mario Bros 2. Le jeu n'a rien à voir avec Super Mario Bros 2 du Japon. Celui réutilise Yume Kojo: Doki Doki Panic. Le jeu est un Mario assez spéciual dirons-nous. Le jeu se vendra à 7.5 millions d'exemplaires dans le monde ce qui est relativement peu pour un Mario. Maintenant avouons que le concept est totalement différent.

 Malgré ce faux pas, Nintendo sort un autre Super Mario Bros, Super Mario Bros 3. Le jeu sort le 23 Octobre et rencontre un grand succès. En plus de ventes assez importante (3.84 millions d'unités), le jeu détruit les chances de voir la Megadrive (sortit en Octobre) s'implanter au Japon. Encore une fois, en un jeu Sega est vaincue. En meme temps, il faut dire que Super Mario Bros 3 est l'écolution poussé à l'extrème du genre sur la Famicom. Le jeu est immence et excèle en beaucoup de choses. Pour couper à la linéarilité du jeu, Nintendo permit aux joueurs de choisir le niveau qu'il veut faire. En plus Mario et Luigi peuvent se transformer en 6 genres différents.

Graphiquement le jeu est merveilleux, et d'un point de vue gameplay que dire? sauf merci. Il s'agit probablement d'un des plus grand jeu de la Nes. Il sera d'ailleurs le jeu de la Nes pour les années 1988-1990.

 

 En plus d'un jeu excelent, rajoutons une durée de vie assez bien dosé avec un niveau 8 horrible comme la vidéo le montre bien.

Durant le meme mois, Nintendo précise quelques petites choses sur sa futur console. Les journalistes en restent sur leur fin, mais la tactique a fonctionné encore une fois Sega perd la face.

Le 17 Décembre, Square Soft sort Final Fantasy 2 qui se vend à 800 000 unités. Le jeu est bien plus réussi graphiquement. Il apporte quelques inovations. Déja les héros possèdent des nom pré-définis. Le système d'évolution est particulièrement original, d'ailleurs il ne fut jamais repris sur les autres FF. Dans celui là, à chaque fois que le héros utilisait son bras gauche, il améliorait ces caractéristiques par exemple. Et surtout la grosse évolution, c'est l'apparition du trés charismatique Chocobo. Bref un trés bon RPG qui ne dépasse malheureusement la barre du million d'unités.

Le 22, BPS sort le mythique et unique Tetris, qui se vend à 1,81 millions d'exemplaires en un rien de temps. Un jeu simple certe mais terriblement performant en terme de ventes. Les ventes exeptionnels du titre pousseront Nintendo à sortir le meme jeu sur Game Boy en noir et blanc, sa sera d'ailleurs une des recettes de la réussite de la Game Boy.

Le 24 Décembre, sort Rockman 2. Le jeu présente une nette évolution avec son prédécesseur, dont une difficulé moins élevé (et sa fait du bien).

 

 A la fin 1988, près de 10 millions de consoles se trouvaient au Japon. Dans le reste du monde la console se vend plutot bien et rencontre un succès mondial.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site