La Master System, 1986

Après une sortie peu extraordinaire de la Sega Mark 3, Sega décide de continuer à dévelloper sa console. Déja Sega constate qu'ils ont fait une bétise en sortant la Sega Mark 3. En effet, Sega a sortie 3 consoles en 3 ans et a perdu ainsi les clients potentiels. Imaginez que vous achetez une console, et qu'un an plus tard celle-ci est remplacé par la meme société par une autre console. Après cela vous allez vous méfier avant d'acheter une console de la dite société.

Sega continue donc de sortir de nouveaux jeux. Aucun éditeurs tiers ne sort de jeux sur la console. Et cela est normal, la Famicom c'étant déja vendue à 6 millions d'unités! Bref Sega est seul contre tous.

Malheureusement étant le seul producteur, Sega ne pouvait pas sortir une grande quantité de hits. Les Sega My Card verront la sortie de Wonder Boy, d'une qualité graphique meme inférieur à la version Famicom !

 

Aussi il faut avouer qu'il s'agit d'un des derniers jeux de la Sega Mark 2... .

Le 15 Juin, Sega sort sur un nouveau support, les golds cartbridges, Fantasy Zone. Les golds cartbridges sont enfaite des cartouches pour la Sega Mark 3 mais avec une mémoire morte d'un Mo. Leur puissance de stockage étant plus élevé que les Sega My Card Sega Mark 3, ce dernier support sera trés vite abandonné.

 

Sega étant le seul éditeur, le nombre de jeux s'en ressentit. Ainsi entre Juin et Septembre, seul 4 jeux sortent... . A la meme époque, le nombre de jeux sur Famicom est bien plus important. La console bien que reconnue par les joueurs est totalement boudé. Rien qu'un exemple, le 20 Septembre, Spy Vs Spy sort sur Sega Mark 3. Le jeu est de bien meilleurs factures que sur Famicom et bien la version Famicom se vend bien mieu.

Le meme mois, Sega sort sa console aux USA, en espérant prendre des parts de marché sur la Nes. La console sort le nom de Master System. Son look est totalement repensé. Le changement est d'ailleurs plutot probant.

 La console coutait 200$ en simple pack et sans jeux. La console bien que supérieur à la Nes ne rencontre guère le succès. Trés vite c'est de nouveau le cauchemar pour Sega qui verra sa console moins bien se vendre que l'Atari 7800!

Le 1èr Novembre, Sega sort Alex Kidd in the Miracle World. Le jeu met en scène le nouveau héros de Sega, Alex Kidd. Trés vite les fans de Sega prennent ce dernier comme leur propre Mario. Il faut avouer que le jeu est d'une trés grande qualité graphique, sonore. Il s'agit d'ailleurs d'un des meilleurs jeux de la console. Du moins je pense le meilleur pour cette année 1986.

 

Le 21 Décembre, Sega sort Space Harrier. La console montre déja ces limites techniques avec le jeu, mais pouvoir jouer à ce jeu sur la console est un véritable régale.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site